Loic Moisand
Photo de Nicolas Brusson

Loic Moisand

CEO

Loic Moisand : Co-Founder Synthesio

Synthesio, l'analyse des réseaux sociaux pour les entreprises

Ton business en 2 phrases?

Aider les marques à mieux comprendre ce que disent les consommateurs d’eux sur les médias sociaux.

Et mesurer le succès des investissements des marques sur les médias sociaux. 

D'où t'est venue l'idée? 

J’ai travaillé quelque temps chez Nestlé, je voyais que les Directions Marketing dépensaient beaucoup d’argent et ne savaient pas trop quoi faire des données qu’elles avaient sur leurs consommateurs. 

Je me suis dit qu’avec l’arrivée des médias sociaux, les marques auraient besoin de mieux comprendre ce que leurs consommateurs allaient dire sur elles, et qu’elles allaient avoir besoin de métriques. 

Avec mon associé on s’est lancé dans Synthesio, en se disant qu’on allait bâtir les métriques qui allaient permettre aux marques de mesurer leurs succès sur les médias sociaux.

Ton dernier gros projet ou challenge?

Il y en a un paquet ! Venir ici à New York, pour développer la filiale américaine il y a 3 ans. Avec une première année d’ajustement et une compréhension du marché, une deuxième avec la signature de beaux clients et une troisième avec un déploiement beaucoup plus rapide.

Un(e) business man/woman que tu admires? Et pourquoi.

Je vais citer les classiques : Jeff Bezos – le fondateur d’Amazon - est assez exceptionnel car il a réussi à bâtir une entreprise qui est quasiment automatique. Dès qu’il lance une nouvelle idée, il faut qu’elle soit rendue scalable le plus vite possible.

Après j’aime bien changer de mentors, en fonction de l’étape dans laquelle on est chez Synthesio. Actuellement je m’inspire d’entrepreneurs, notamment des français, qui ont monté leur entreprise aux US et qui ont réussi.

Ta plus grande réussite?

Franchement les US : réussir à monter un business et le faire marcher. Il y a la moitié des entreprises qui échouent. Si ça a fonctionné, c’est qu’on a su recruter les bonnes personnes. On a une équipe avec des profils assez exceptionnels.

Un moment d’humilité/un échec dont tu as tiré quelque chose?

J’en ai tous les matins ! Quand on est entrepreneur, on est obligé d’être humble parce que sinon on se prend des claques tous les matins. Par exemple, on a développé un produit pendant deux ans, on pensait que ce serait le futur de Synthesio et ce fût un échec.

Ce dont j’en ai tiré, c’est qu’il faut faire une seule chose bien. Le problème c’est que dans ce cas là, on peut s’enfermer dans un marché de niche et pouvoir se faire évincer assez facilement par des concurrents. Avec Synthesio, notre diversification se fait sur un seul produit mais avec une présence à l’internationale ; contrairement à nos concurrents offrant plusieurs solutions mais présents que dans un seul pays.

Si tu devais donner un conseil aux autres FrenchFounders?

Pour les CEOs de grosses boites, rencontrez-vous ! Et donnez la chance aux entrepreneurs plus petits, en général ils proposent des produits bien meilleurs que certaines grosses entrepises.

Et pour les entrepreneurs, faut y aller ! Foncez ! 

 

Join Us