Mathieu Desrame
Photo de Nicolas Brusson

Mathieu Desrame

FOUNDER/ CEO

Mathieu Desrame : Founder et CEO Supplyweb

Supplyweb, la plateforme logistique de référence dédiée aux e-commerçants

Ton business en 2 phrases?

Créé en MAI 2011, Supply Web est une plateforme logistique dédiée aux e-commerçants leur permettant d’externaliser la prestation de stockage et de gestion des commandes sur internet.

La plateforme a introduit une branche conseil supplyWeb Consulting, une branche R&D SupplyLab’pour proposer tout un ensemble de services aux e-commerçants afin de les aider à mieux gérer leurs flux. Ils accèdent actuellement à des services personnalisés tels la gestion de leur service client ou encore un studio photos. Un appli mobile sera prochainement développée. 

Devenu en quelques années une référence en termes d’e-logistique, notre objectif est maintenant de se développer à l’international et d’attaquer le marché américain afin d’accompagner les ecommerçants américains dans leur développement en Europe.

Comment t'est venue l'idée? Ton rôle, tes responsabilités au sein de la société, comment tu en es arrivé là ?

Dans mon précédent job, j’ai créé 2 pépinières d’entreprises pour le compte de l’agence de développement économique de Caen, organisme qui vient en aide aux entrepreneurs normands, et j’accompagnais les start-up à lever des fonds. Durant cette expérience, j’ai croisé énormément de commerçants qui rencontraient des difficultés avec leur logistique. En effet, entre les géants de l’ecommerce comme Amazon, il n’existe alors à ce moment-là aucun intermédiaire pour les petits sites. C’est ainsi que j’ai fondé Supply Web où nous sommes à ce jours plus de 50 employés en France. Venant d’un univers totalement différent, mon premier recrutement a été le responsable logistique !

Ton dernier gros projet ou challenge?

Après avoir sorti le mois dernier la 1ère offre logistique par abonnement, notre nouveau challenge pour la rentrée de septembre est le développement de la logistique embarquée (SUPPLYWEB Inside). Ce nouveau concept permet de faire de l’externalisation logistique directement dans les bâtiments des e-commerçants. Les clients n’auront aucun investissement matériel ou informatique à réaliser, ne seront pas contraints de déménager leur stock et n’auront aucune embauche à réaliser.

Un(e) business man/woman que tu admires? Et pourquoi.

Jacques Antoine Granjon, Fondateur de Vente Privée. Il m’impressionne surtout par sa capacité à tirer le maximum de son marché. Loin de s’essouffler alors que l’e-commerce est en mouvement perpétuel et que la compétition est féroce, il creuse sans cesse de nouvelles voies.

Ta plus grande réussite ?

Ancien rugbyman et toujours fan de rugby, l’une de mes plus grandes fiertés a été lorsque le Stade Français Rugby, l’actuel Champion de France, est devenu l’un de nos plus fidèles clients. Nous avons désormais la responsabilité de la boutique internet, du stock de la boutique et des corners du Stade.

Nous sommes également fiers d’avoir remporté le contrat de la marque de vêtements « Wap Two » de Tony Parker, qui nous procure une référence emblématique dans le cadre de notre communication aux USA.

Un moment d’humilité/un échec dont tu as tiré quelque chose?

Avec l’expérience, j’ai appris que pour surmonter les difficultés, il ne faut surtout pas se replier sur soi-même mais au contraire aller de l’avant, échanger. Récupérer des témoignages et des conseils d’experts, d’amis est essentiel pour avancer surtout dans l’univers entrepreneurial. Il est facile et plus sympa de partager des succès, mais la clé pour surmonter les difficultés est de s’ouvrir même si c’est un peu contre sa nature dans ce contexte.  

Si tu devais donner un conseil aux autres FrenchFounders?

Je m’appuie depuis quelques mois seulement sur FrenchFounders dans le cadre de mon projet de développement sur les USA. Lorsque l’on souhaite déployer sa société à l‘international, mon conseil serait donc de participer à un maximum d’évènements organisés par le réseau et d’écouter les témoignages et retour d’expérience de nos confrères francophones. Cela fait vraiment avancer la réflexion et en plus on n’est pas à l’abris d’y trouver un partenaire !

 

Join Us