Olivier Njamfa
Photo de Nicolas Brusson

Olivier Njamfa

President & CEO

Olivier Njamfa : President et CEO Eptica

Eptica, une solution de relation clients cross canal

Ton business en 2 phrases?

Eptica fournit aux marques une plateforme intelligente et collaborative de pilotage de l’expérience client qui permet d’engager des conversations digitales de qualité avec les consommateurs.

Le digital a transformé les relations entre les individus - consommateurs, clients et usagers - et les marques, les entreprises et les institutions. Accès aux informations, facilité et multiplication des points de contact ont bouleversé les attentes des individus vis-à-vis des marques qui doivent apporter des réponses rapides, à la fois expertes et amicales. Nous équipons les marques d’une technologie qui répond à ces attentes, notamment grâce à des fonctionnalités d’intelligence linguistique uniques sur le marché.

D'où t'est venue l'idée?

Dans mon précédent poste, j’avais proposé à ma direction de développer un outil digital de relation client. J’avais l’intuition que le digital était en train de transformer le monde de la relation client alors dominé par la téléphonie. Mais la direction n’a pas adhéré au projet alors j’ai décidé de me lancer car pour moi, il ne fallait pas passer à côté de cette opportunité. J’ai co-fondé Eptica en 2001 et nous sommes aujourd’hui plus de 80 entre Paris, Londres, Singapour et Boston !

Ton dernier gros projet ou challenge?

La définition de notre nouvelle stratégie d’entreprise à l’horizon 2020 : faire d’Eptica une entreprise centrée sur l’individu, sur les clients de nos clients, car ce sont eux qui souffrent des mauvaises « expérience client ». Leur permettre d’engager des conversations de qualités avec les marques, c’est leur faciliter la vie, les rendre heureux ! Et nous accompagnons les marques et les entreprises à réaliser cet objectif car l’expérience client de qualité est créatrice de valeur. Il y a deux mois, nous avons révélé une nouvelle identité visuelle plus fluide, plus empathique, plus relationnelle, elle incarne notre nouveau cap !

Un(e) business man/woman que tu admires? Et pourquoi.

Jack Ma le fondateur d’Alibaba – le plus gros site e-commerce chinois.

Il m’impressionne pour beaucoup de raisons. Notamment parce qu’il a réussi à créer cette plateforme dans un pays, où c’est l’Etat qui gère l’économie et la politique. Il ne s’aligne pas sur ce qui se fait déjà, il a sa propre idée, son propre modèle, il va chercher à se différencier.

Ta plus grande réussite ?

Il y a 5 ans nous avons été intégré au  « Magic Quadrant » de Gartner, le célèbre cabinet d’études qui chaque année se penche sur les tendances et évalue les meilleures technologies mondiales pour gérer l’expérience client digitale des marques.

Nous sommes ainsi rentrés dans le cercle très fermé et prestigieux des 14 meilleures sociétés du secteur, aux côtés des gros acteurs historiques comme Oracle, Salesforce ou encore Microsoft.

Cette nomination qui est confirmée chaque année depuis 2011 est une très belle réussite pour notre entreprise et un vrai gage de reconnaissance.

Un moment d’humilité/un échec dont tu as tiré quelque chose?

Le virage du chat il y a trois ans, que nous n’avons pas engagé assez tôt. Pour moi, le chat devenait un canal majeur de la relation client et nous avons tardé à nous développer sur ce marché. Sans doute parce que je n’ai pas réussi à apporter à mes équipes les bons arguments pour les embarquer dans cette aventure. La première ressource d’Eptica ce sont ses talents, et mon rôle au quotidien c’est de leur apporter la bonne inspiration, c’est un challenge !

Si tu devais donner un conseil aux autres FrenchFounders?

Quand on est français et qu’on travaille à l’étranger on a tendance a faire du « French Bashing. »

Il faut garder en tête que le « French » fait du bien. Beaucoup d’initiatives business sont menées par des français, nous devons être fiers de qui nous sommes et continuer d’explorer nos projets. 

Join Us