Pierre-Emmanuel Evreux
Photo de Nicolas Brusson

Pierre-Emmanuel Evreux

Founder & President

Pierre-Emmanuel Evreux : Founder et President LEIA

LEIA, la technologie holographique du futur.

Votre entreprise en 2 phrases ?

 

LEIA s’occupe de l’interface du futur avec le monde digital. En ajoutant une couche de nanotechnologie à des écrans LCD classiques, nous créons la capacité de voir sans lunettes le monde virtuel en 3D mais aussi de contrôler et de sentir le contenu holographique lui-même.

Ton rôle, tes responsabilités au sein de la société, comment tu en es arrivé là ?

 

Nous sommes 3 co-fondateurs. David Fattal et moi-même, avons fait Polytechnique la même année en 2001. Auparavant, je travaillais pour un hedge fund à Wall Street pendant que David et Zhen Peng étaient à HP Labs ou ils ont développé la technologie. En 2013, nous avons lancé LEIA où je m’occupe de la partie business et finance.

Ton dernier gros projet ou challenge ?

Partir d’une feuille remplie d’équations et d’arriver à produire a haut volume des écrans de smartphone holographique en 3-4 ans. Nous sommes en très bonne voie d’y arriver. A ce propos, nous venons signer un accord avec Patrick Drahi d’Altice pour amener sur ses réseaux mobiles notre plateforme de réalité holographique fin 2017. L’idée est de permettre aux consommateurs de découvrir un nouvel écosystème sur leur téléphone portable : 3D Selfies, holographique chat, jeux vidéos, e-commerce…

Un(e) business man/woman que tu admires ? Et pourquoi.

 

Warren Buffett fait partie des personnalités que j’admire pour sa capacité à clarifier une situation qui parait à la base confuse et compliquée pour de nombreuses personnes.  

Ta plus grande réussite ?

Les équipes que nous avons réussi à assembler entre la Chine et Menlo Park. Trouver un équilibre entre mass production, R&D et content au milieu de cultures très différentes n’est pas chose facile. Quand une mécanique naturelle se met en place, cela permet de repousser les limites.

Un moment d’humilité/un échec dont tu as tiré quelque chose?

Nous avions au départ outsourcer notre engineering et cela a créé énormément de frictions. Ma leçon : se forcer à développer en interne toutes les parties critiques au business.

Si tu devais donner un conseil aux autres FrenchFounders?

Dans le domaine de l’entrepreneuriat, à mon sens il n’existe aucune règle. Il faut partir d’une feuille blanche et construire sa start-up comme on pense qu’elle doit être. Se diriger vers ce qui existe déjà, ne mène pas souvent très loin…

 

Join Us